La plagiocéphalie s’est invitée chez nous… trop longtemps ignorée mais enfin médiatisée !

Ça fait longtemps que je veux l’écrire cet article mais entre les 3 ans d’Adrien, le baptême d’Hugo et mon opération, j’étais à court de temps et me suis dis que je ferais ça plus tard (d’ailleurs je n’ai toujours pas publié l’article sur les préparatifs du baptême d’Hugo). Et finalement ce soir en mettant les informations, je suis enfin tombée sur un reportage dédié à la plagiocéphalie et ça ça m’a fait plaisir ! Ce qui m’a encore plus fait plaisir c’est que la Haute Autorité de la santé s’intéresse aussi au sujet et travaille sur des documents de recommandations pour la prévention de ce syndrome.

Je pensais qu’une seconde grossesse et avoir un second enfant c’était moins l’inconnu que la première fois mais en fait c’est juste une pensée utopique. On peut connaître de nombreuses grossesses et les vivre complètement différemment et surtout les petits soucis/ maladies ou comportement d’un enfant ne seront pas les mêmes que ceux de son frère ou de sa sœur. Finalement quand on y réfléchit un peu c’est juste normal et ça paraît tellement logique ! Avec la naissance d’Hugo, j’ai donc découvert de nouvelles choses, de nouveaux sujets de stress comme l’hernie ombilicale et surtout la fameuse plagiocéphalie.

La plagiocéphalie c’est quoi ? 

C’est ce qu’on appelle plus communément le phénomène de la tête plate et il existe tout plein de sites internet dédiés à cette pathologie qui seront bien plus explicatifs que le mien. C’est en parcourant ces nombreux sites, lorsque le doute s’est installé, que j’ai su d’ailleurs que si la tête est aplatie sur tout le crâne et non seulement sur un côté que cela se nomme une brachycéphalie (technique tout ça hein !).

Normalement, cela se manifeste dès la naissance ou les premiers mois de vie de bébé et c’est la plupart du temps dû à un torticolis qui fait que bébé dort toujours dans la même position. C’est un phénomène de plus en plus fréquent puisque les bébés doivent être couchés sur le dos pour éviter la mort subite du nourrisson et que cela favorise la tête plate.

Là ou c’est bizarre c’est que contrairement à son grand frère, Hugo n’est pas né avec un torticolis donc pas de séances de kiné pour tout débloquer mois après mois. Il tournait très bien la tête des 2 côtés à sa naissance et nous avons même été, dès son premier mois de vie, consulter un ostéopathe parce que je savais que suite à l’accouchement cela pouvait soulager bébé et le résultat était clair tout allait bien.

Nous avons utilisé un cocoonababy jusqu’au 3 mois d’Hugo comme pour Adrien puis hop dans son lit. Etant un bébé RGO, Hugo a passé la majeure partie de son temps dans mon écharpe de portage que ça soit le jour ou la nuit, c’est la seule chose qui le calmait et qui lui permettait de dormir et ça au moins jusqu’à ses 4 mois. Il n’a donc finalement pas passé tant de temps que ça dans le cocoonababy !

Tout allait bien et un jour je l’avais sur mes genoux et je regardais sa tête avec attention et là je me suis dis que c’était bizarre parce que j’avais l’impression qu’il avait un peu la tête plate et que je le remarquais d’un coup alors que bon mes enfants j’ai tendance à les regarder comme n’importe quelle maman. J’ai ressorti des anciennes photos et me suis rendue compte que les mois d’avant sa tête était bien ronde mais que vers es 3 mois le petit plat avait commencé, c’était tellement léger qu’on avait rien vu. J’ai commencé à ne finalement voir que ça, j’en ai parlé autour de moi mais aussi bien mes proches que Papa Geek m’ont dit que c’était une fixette, que c’était pas si grave… Sauf que j’ai commencé à surfer sur le sujet et me suis rendue compte que contrairement à ce que l’on pense cela n’est pas qu’une question d’esthétique. Le crane de bébé est malléable et mou donc si sa tête devient plate, ce qui devrait normalement être dans l’arrondi du derrière de la tête se place au niveau des côtés de la tête cela donne donc des bébés avec des fronts relativement larges et surtout un périmètre crânien plus élevé. Dans les cas les plus graves cela peut notamment entraîner des troubles psychomoteurs, des problèmes de mâchoires et j’en passe alors quand on me répond que « c’est qu’esthétique », « que ça ne se verra pas quand il aura des cheveux » ou « que ça va passer tout seul en grandissant » bah ça me gonfle quelque chose de bien !

Oui Hugo n’en était pas au point d’avoir un plat phénoménal comparé à certains bébés et ça a été notre chance mais peut être aussi parce que j’ai remarqué que quelque chose n’allait pas et que nous avons pris des mesures. J’ai remarqué ce phénomène lorsqu’il avait 4 mois et en ai profité pour poser la question au Kiné qui le suivait pour sa récidive de bronchiolite en qui j’ai totalement confiance mais qui m’a sorti la réponse bateau « oui il y a un plat mais ça passera tout seul ». Quelques jours plus tard, j’ai eu l’occasion de voir son médecin qui est également le mien et qui m’a sorti la même réponse. J’ai commencé à me demander si c’était vraiment bon ou si c’était juste la réponse à la mode quand on a pas envie de se prendre la tête sur un sujet pas tant que ça discuté avec les parents.

Nous avons fait confiance mais j’ai tout de même décidé (avec l’accord de Papa Geek) de tourner la tête d’Hugo chaque nuit lorsqu’il dormait d’un côté différent, d’alterner les bras pour les biberons, de limiter tout ce qui est transat… en même temps vu que je suis une adepte du portage il n’y a pas non plus passé beaucoup de temps dans son transat. J’ai trouvé qu’il y avait du mieux mais franchement ce n’était pas à mes yeux satisfaisant, à ses 5 mois j’ai donc consulté un ostéopathe qui m’a dit de nouveau qu’il y avait un petit plat, qu’il fallait qu’on continue ce que nous faisions, qui l’a un peu manipulé sur plusieurs séances mais rien de bien efficace.

J’ai continué mes recherches et suis tombée sur un ostéopathe beaucoup plus loin de chez moi mais qui avait de très bon avis et si connaissait bien en plagiocéphalie/brachycéphalie, il avait même l’appareil pour prendre les mesures. Parce que oui normalement il y a des mesures à prendre pour se rendre compte de la complexité du problème et du traitement à mettre en place : séances d’ostéopathie, port du casque… Les mesures ont donc été prises et effectivement il a un peu la tête plate et un coté un peu plus plat (son coté de prédilection) du coup au niveau des mesures il a une tête un peu plus grosse que la normale.

J’emmène Hugo une fois par mois depuis ses 6 mois, il le manipule pendant au moins 30 minutes (et c’est long quand bébé n’aime pas ça et hurle) et je dois dire que depuis 2 mois je vois la différence ! J’étais un peu septique au départ mais non il y a une réelle différence maintenant l’arrondi de sa tête est presque entièrement revenu, il reste juste un coté un tout petit peu plus plat mais c’est vraiment léger et la plupart des gens ne le voit pas. Nous faisons la dernière séance mi-septembre et normalement les manipulations plus le fait qu’il grandisse et passe plus de temps assis/debout suffira à ce que tout rendre dans l’ordre.

Avec les mois qui sont passés avant de trouver une personne à l’écoute et qui s’y connaisse, j’ai eu peur que ça ne soit trop tard pour agir (Hugo avait 6 mois) mais non l’ostéopathe m’a bien expliqué que tant que la fontanelle n’est pas fermée il est possible d’agir par des séances de manipulation et effectivement pour Hugo c’est le cas !

Photo maintenant (on voit bien l’arrondi) :

Avec le recul je l’ai un peu mauvaise et je suis contente qu’enfin on commence à médiatiser le sujet parce que je me suis retrouvée un peu seule face à ça, entre mes proches qui me disait que c’était dans ma tête et les médecins qui me disaient que ça passerait avec le temps alors que ce n’est justement pas forcément le cas et qu’après un certain âge il peut être trop tard pour agir. J’ai un peu eu l’impression de me retrouver démunie comme quand le RGO a touché Titou et que beaucoup de personnes me disait « oh ça doit être des coliques », « mais tu sais c’est normal un bébé qui pleure » et j’en passe.

Tout ça pour dire que oui ça peut arriver, que des fois il n’y a pas d’explications (l’ostéopathe m’a confirmé que le cocoonababy ce n’est finalement pas un bon produit pour ça mais que là n’ayant pas eu de torticolis et n’ayant pas eu ce phénomène dès la naissance il ne sait pas comment c’est venu… je me pose encore la question aujourd’hui même si je me demande si ce n’est pas la position dans son lit puisqu’il avait tendance à être toujours sur le dos ou tourné du même côté -_-), qu’il faut bien surveiller la petite tête de ton baby et que de toute façon si tu as un doute fonce ! Personne ne connait mieux son enfant qu’une maman 🙂