téléchargement (1)

Pour celles qui n’obtiendront pas le saint graal de la fameuse place en crèche, il ne reste en solution, à part bien sûr prendre un congé parental et encore faut il que cette solution soit possible financièrement (ce qui n’est pas mon cas), qu’à étudier consciencieusement la liste des assistantes maternelles de votre ville et commencer la joie des entretiens téléphoniques pour faire un premier tri entre tes attentes et celles de l’assistante maternelle.

Certaines préféreront avoir accouché et pouvoir enchaîner les entretiens librement après et d’autres préféreront commencer à chercher lors des derniers mois de grossesse afin de pouvoir s’organiser au mieux et d’être sûre d’avoir un mode de garde pour le petit bout de chou à venir. Personnellement, j’ai préféré commencer à chercher dès mon 7ème mois de grossesse afin d’être sûre d’avoir la nounou de mes rêves et d’être tranquille de ce côté là après mon accouchement.

Étant à cette époque en MAP et donc alitée, j’ai contacté par mail les services de la mairie de ma ville afin d’obtenir la liste des assistantes maternelles agréées disponibles à date. Autant dire que lorsque j’ai reçu la liste ma 1ère pensée a été de me dire « ah ba il y a un large choix ça devrait aller » ! Grosse erreur parce qu’une fois que tu auras fait le tri entre celles qui ont de la place pour des enfants de 18 ou 24 mois mais pas pour un  bébé,  celles qui sont à l’autre bout de la ville donc pas pratique si après avoir déposé ton enfant tu dois retraverser toute la ville à l’heure de pointe pour pouvoir aller prendre les transports en commun et celles qui ne répondent pas aux appels et qui malgré tes divers messages ne te rappelleront pas…Il ne reste finalement plus beaucoup d’assistantes maternelles sur cette satané liste !

Tu vas quand même en choisir un certain nombre et après commence le jeu de l’entretien téléphonique,  c’est le moment où il faut t’interroger sur les qualités principales que tu recherches chez ta future nounou et sur les points qui sont d’office éliminatoires pour toi. Le mieux pour faciliter la chose est donc de te faire une petite liste de questions qui te permettra d’y voir plus clair.

Pour exemple,au cas ou je te dévoile ma petite liste de questions :

  • avez-vous une place bébé disponible à partir du mois de ______2014 ?
  • êtes vous intéressée par un contrat de _____ heures par semaine donc _____ heures par jour ? (Attention calculer bien votre besoin par rapport au nombre de vos congés annuels, si vous avez 5 semaines de congés annuels il faudra partir sur une année complète mais si vous en avez plus, ce sera le régime de l’année incomplète qu’il faudra adopter : plus de renseignements sur le site de pajemploi)
  • êtes-vous fumeuse ? Si oui, fumez-vous dans votre appartement/maison ?
  • êtes – vous en appartement ou en maison ?
  • avez-vous des animaux ? Si oui, quoi et combien ?
  • depuis quand exercez – vous ce métier ? Date du dernier agrément ? Avez-vous le CAPA petite enfance ?
  • combien d’autres enfants gardez – vous et quel âge ont ils ?
  • quel est votre taux horaire brut et net ?
  • à combien s’élève le montant des indemnités de repas et d’entretien  ? Faut-il fournir les couches, les lingette,  le lait… ?
  • à quelle période avez-vous l’habitude de prendre vos congés annuels ?
  • quelles sont les activités dispensées aux enfants ? Accès aux locaux du relais assistante maternelle, ludothèque… ?
  • politique d’éducation ? Quelles sont les règles à respecter à son domicile ?

Une fois ce premier tri effectué, il ne te restera plus qu’à rencontrer en personne celles avec qui le feeling est bien passé pour voir si c’est toujours le cas et ça te permettra de jeter un œil à leur lieu de travail et aux équipements de puériculture dont elles disposent. Il n’y a a pas de règle d’or pour décrocher la perle rare si ce n’est faire confiance à son instinct et au feeling !

Avec cette méthode,  j’ai réussi à trouver la nounou de mes rêves après bien sûr ça reste théorique pour l’instant vu que mon petit prince n’est pas encore né. Il faudra donc voir ce que ça donne lors de la période d’adaptation en espérant qu’il ait le même coup de cœur que sa maman !

Une fois la nounou trouvée, tu peux t’engager auprès de cette dernière de façon orale ou décider de signer un promesse d’embauche appelée « engagement réciproque » qui permet à chaque partie d’être rassurée sur le désistement éventuel de l’autre sachant que dans ce cas une indemnité financière égale à 1/2 mois de salaire brut sera à verser à la partie qui rompt cette promesse.

La dernière étape sera la signature du contrat de travail des le premier jour de la période d’adaptation et pour t’aider tu trouveras aussi bien un modèle d’engagement réciproque que de contrat de travail sur le site de pajemploi.

Par ailleurs, très important et à ne pas oublier, vu le coût d’une assistante maternelle, saches qu’en fonction de tes revenus, tu peux bénéficier d’aides de la CAF et plus précisément de l’allocation de base et du complément de libre choix du mode de garde (prise en charge d’une partie de la rémunération de l’assistante maternelle et prise en charge partielle des cotisations et contributions sociales).  Néanmoins,  pour en bénéficier il faut remplir un certain nombre de conditions et pour la 2nde aide il faut impérativement que le salaire journalier net de ton assistante maternelle soit inférieur à 36,66 € (renseignements complémentaires et outils de simulation en ligne sur pajemploi).

J’espère avoir fait le tour du sujet et ne rien avoir oublié, en tout cas bon courage et n’hésite pas à vérifier les simulations de calculs de l’assistante maternelle avec les services de pajemploi pour éviter toute mauvaise surprise et ne pas passer à côté des aides !