Il est temps pour moi de revenir un peu sur les premiers mois de vie de Mini-Sumo qui ont été ponctués de beaucoup de stress pour nous et de pleurs pour lui dus à un RGO.

bébé-interrogation (1)

Ce dernier n’ayant été détecté qu’à 3 mois alors que Mini-Sumo en souffrait déjà depuis un moment et surtout grâce à mon insistance (consultation de 3 médecins avant que l’un se décide à vraiment écouter les symptômes que je décrivais), il est important pour moi d’en parler sur mon blog et peut être d’aider des mamans qui seraient dans le même cas que moi à diagnostiquer un RGO en observant bien le comportement de bébé.

Attention à ne pas confondre avec de simples régurgitations ponctuelles lorsque bébé a trop mangé ou lorsqu’il commence à faire du 4 pattes.

Ok mais un RGO c’est quoi ?

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est courant chez les nourrissons de moins d’un an et se traduit par la remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage et entraîne une sensation de brûlure. Il est du à une immaturité du muscle qui ferme l’orifice entre l’œsophage et l’estomac, le cardia et favorisé par une alimentation liquide.

Dans la plupart des cas il s’agit d’un RGO simple sans gravité qui guérit spontanément avec l’acquisition de la position debout et l’apprentissage de la marche. Néanmoins, dans certains cas, il peut s’agir d’un RGO plus complexe qui se transforme en œsophagite (inflammation de l’œsophage).

Les symptômes :

  • régurgitations et vomissements (plusieurs fois par jour et parfois accompagnés de traces de sang) : cela survient surtout après les repas et lors des changements de position. Il peut également s’agir de reflux internes mais qui sont tout aussi douloureux ;
  • douleurs au cours et après les repas d’ou des pleurs : au début de son RGO Mini-Sumo arrêtait de pleurer dès qu’il buvait son biberon du coup parfois on pensait qu’il avait encore faim et on lui refaisait un biberon alors qu’il n’avait pas faim. Le fait de boire lui faisait du bien d’où les pleurs dès l’arrêt du biberon. Par contre, une fois l’œsophagite présente, rien ne le soulageait et il refusait de boire  ;
  • refus de boire entraînant ainsi une perte de poids ;

C’est ce qu’à eu Mini-Sumo, nous avons dû aller à l’hôpital puisqu’en raison de l’œsophagite il refusait de s’alimenter, souffrait à en pleurer pendant des heures et à se réveiller la nuit. Ce RGO nécessite des examens et un traitement médicamenteux, Mini-Sumo a lui été sauvé par l’Inexium qu’il a dû prendre jusqu’à ses 10 mois. Malgré le début de la diversification (moins de nourriture liquide) et la position assise cela n’a pas suffit à nous permettre d’arrêter son traitement avant ses 10 mois, à chaque fois cela se soldait par une rechute.

Astuces :

  • Maintenir bébé bien droit lorsqu’il mange et un peu après le repas afin qu’il digère bien ;
  • Mettre un plan incliné sous le drap dans son lit pour qu’il soit incliné à 15° pendant son sommeil ;
  • Ne pas trop serrer la couche ;
  • Utiliser un lait épaissi dit lait anti-reflux (après 4 essais de laits différents, nous avons réussi à trouver le bon : le Nidal AR) ;
  • Faire des pauses pendant les repas ;
  • Prendre un biberon qui permet de ne pas avaler trop d’air ;
  • Diminuer le débit de la tétine sauf en cas de lait épaissi ;
  • Bien mélanger le biberon pour éviter les grumeaux ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *