Comme tu le sais, j’ai accouché de mon 2ème garçon Hugo (TitouTwo) le 3 octobre dernier, la famille est donc venue s’agrandir et nous sommes passés de notre petite vie bien cadencée à 3 à une nouvelle vie un peu sans dessus dessous à 4 !

main

Autant dire qu’il y a une période d’adaptation pour tout le monde, pour nous parents mais aussi pour Titou qui jusqu’à maintenant était le centre de notre attention et de celui de nos familles respectives (premier petit enfant de chaque côté). Naturellement, on a tendance à penser que la vie va suivre son cours, que chacun va trouver sa place et que finalement si on franchi avec succès toutes les étapes avec un enfant on aura aucun problème avec le deuxième. J’ai envie de dire que ça c’est dans le monde merveilleux de Disney mais que la réalité est toute autre.

Je savais que le quotidien avec 2 enfants en bas âge serait sportif, animé et qu’il faudrait un temps d’adaptation à tout le monde et je dois dire que c’est ce qui m’angoissait le plus dans cette seconde grossesse. L’appréhension de la rencontre entre mes deux baby-chou, la réaction de Titou, la gestion du quotidien, la fatigue après grossesse, les éventuelles tension de couple et j’en passe, bref que d’interrogations !

Mon bilan est le suivant, cela fait aujourd’hui plus de 7 semaines que TitouTwo nous a rejoint et j’avoue sans tabou que je suis épuisée. Entre la fatigue de l’accouchement, du retour de couches, des nuits entrecoupées qui parsèment les premiers mois et les crises de jalousie et d’opposition de Titou, je me dis que je devrais commander une deuxième paire de bras au père noël cette année. Toute cette fatigue génère de la tension, de l’impatience et des disputes avec Papa Geek, parce que oui quand tu as un enfant les engueulades sont plus fréquentes mais alors avec 2 c’est multiplié par 2. Le côté positif de tout ça c’est que dispute rime avec réconciliation et qu’on ne reste pas fâchés bien longtemps.

Il faut aussi que j’apprenne à lâcher du leste, j’avais déjà eu le problème pour Titou, j’ai tendance à tout vouloir superviser et à regarder ce que fait Papa Geek quand il s’occupe de TitouTwo ou à débarquer dès qu’il pleure et qu’il est avec son père pour le reprendre et le calmer… ce qui est finalement contre productif parce que Papa Geek est capable de gérer tout seul et du coup ça me ruine le peu de moments de détente que j’ai. Je vais travailler sur ce point dans les semaines à venir.

Titou a quand à lui réagit progressivement à l’arrivée de son frère, à la maternité la première rencontre a été brève et il a juste été jeté un œil à ce qu’il y avait dans le berceau par curiosité pour retourner ensuite à ses occupations… la découverte de ma chambre. A partir du retour de la maison, il a manifesté plus d’intérêt pour son petit frère et c’est là que les différentes crises ont débutées. Il paraît que c’est une période difficile a passer, j’espère juste qu’effectivement elle va passer parce que là ce n’est pas le cas, ça se tasse certains jours pour mieux recommencer le lendemain. On essaye de faire au mieux de lui expliquer qu’il est plus petit qu’il a besoin de nous pour manger, s’habiller… qu’il ne sait pas faire autre chose que pleurer pour s’exprimer alors que lui a la chance d’être plus grand et de parler ou s’habiller en partie tout seul, de s’accorder du temps avec lui, des jeux, des moments câlins. Sauf que forcément il veut un câlin quand TitouTwo a un crise de coliques ou de reflux (je ferais un point sur les 2 premiers mois de TitouTwo dans un autre post) et quand je suis toute seule avec les deux… Du coup, l’écharpe de portage est devenue ma meilleure amie pour gérer les 2 ensemble et essayer de répondre à toutes les demandes vu que TitouTwo demande beaucoup les bras et a mal et que Titou a besoin d’être rassuré sur sa place dans la famille mais même avec cette astuce notre quotidien est mouvementé et je ne peux même pas aller aux toilettes sans que mes enfants et les chats m’accompagnent, vive l’intimité !

Pour résumer, Titou est dur avec nous (en même temps c’est nous qui avons chamboulé son monde donc ça se comprend), c’est sa façon de réagir et au moins il réagit et je préfère ça à un enfant qui ne réagit pas à un tel changement. Par contre, c’est un amour avec son frère, il surveille qu’on le récupère bien quand on part de chez les grands parents, il nous aide à préparer le biberon, lui remet sa totote quand il pleure et que je suis occupée, lui fait un bisou tous les soirs avant d’aller au lit et j’en passe… ça a l’air de laisser présager une belle complicité naissante et ça ça vaut tout l’or du monde <3

De notre côté, nous découvrons TitouTwo au fil des jours, ce qui le calme, ce qui le fait sourire, ses positions de portage préférées et profitions de chaque instant partagé : le moment détente du bain qu’il adore, sa façon d’attraper nos doigts et le biberon quand c’est l’heure du repas, la façon dont il se love contre ma poitrine quand on fait un câlin et qu’il cherche le sein parce que ça lui rappelle nos instants privilégiés du début (oui oui je ferais un post sur mon expérience de l’allaitement qui n’a pas été commune… ça laisse du suspens hein !) en bref que du bonheur. Nous accordons aussi beaucoup de temps à Titou, parce que du haut de ses 2 ans et demi c’est peut être le grand frère mais il a encore besoin d’attention, de câlins et que nous le rassurions, chacun d’entre nous à donc ses moments privilégiés avec Titou : Papa Geek l’emmène à la piscine ou faire du vélo au parc, de mon côté je privilégie les activités manuelles, la peinture, la décoration de noël, les jeux de société, les histoires… et je l’ai accompagné à son premier cinéma avec ses copains et copines de la crèche (c’était deux petits dessins animés sur noël et j’étais toute excitée de partager ce moment avec lui ) pendant que Papi gardait TitouTwo. Et bien sûr nous le couvrons de câlins et de bisous, j’espère que nous allons finir par trouver notre rythme et que les crises de jalousies vont bientôt être un lointain souvenir.

Tout ce temps dédié à nos enfants c’est du temps que nous ne pouvons accorder à notre couple donc pour l’instant, on essaye de se poser le soir pour se regarder une série ensemble et de partager tout de même des moments à 2 mais le temps file tellement vite qu’avec la fatigue c’est sûr que c’est pas facile. On s’en sort tout de même bien puisqu’on a pu profiter d’une soirée en amoureux loin des enfants lors du mariage de nos amis et c’est vrai que c’est juste nécessaire de se retrouver rien qu’à deux par moment !

Finalement, oui je suis exténuée et certains jours j’aimerai partir sur une île déserte me ressourcer (ouhhhh bad mom !) ou retourner rapidement au travail et retrouver une vie sociale un peu plus remplie (pas pour tout de suite puisque l’aventure du congé parental m’attend) mais je les aime tellement mes loulous que je ne regrette rien et profite de chaque instant et ça même quand je me retrouve à 19h non douchée, couverte de lait caillé, en ayant presque pas mangé avec une maison en bazar et en ayant failli me tuer en dizaine de fois en glissant sur un jouet :))