Après une petite pause due à la rentrée à la crèche et à la reprise du boulot, je me suis dis qu’il était temps de remédier à mon absence et de venir te conter les aventure de mon Mini-Sumo à la crèche.

Adrien (enfin ses pieds) en mode tranquille le chat 😛

photo (2)

Mini-Sumo a fait sa rentrée à la crèche le 1er septembre, autant dire que ce matin là je n’en menais pas large entre l’idée de me taper quatre heures de transport par jour, de retrouver mon poste après presque 9 mois d’absence et d’abandonner (oui c’est comme ça que je l’ai ressenti) mon mini-moi à la crèche, on aurait dit que j’allais passer à la guillotine !

Rassure-toi j’ai toujours ma tête et deux semaines après je peux fièrement faire un bilan positif. Mini-Sumo a un caractère facile, il dort n’importe où, sourit à n’importe qui et ne pleure ou ne réclame les bras que quand il a faim ou mal (reflux encore et toujours) du coup c’est tellement LA BONNE PATE que c’est devenu le chouchou de ses dames. Peut être que son jeune âge rentre en ligne de compte aussi vu que c’est le plus petit. Hé bah autant vous dire que je suis vachement contente et fière de recevoir une pluie de compliments à chaque fois que je le dépose le matin. Je me dis vraiment que j’ai fait le bon choix (après j’ai eu la chance d’avoir une place sinon ça aurait été nounou) car quand il s’y intéressera il pourra avoir plein de copains et de copines et il aura une idée de la vie en collectivité.

Bon après le tableau si idyllique et coloré du royaume des bisounours s’est quelque peu teinté de noir avec la gastro que mon Mini-Sumo a attrapé à la crèche et oui épidémie de gastro là-bas ! Hop une première maladie après à peine deux semaines de crèche et ce n’est que le début il parait… J’ai eu la surprise voire l’horreur un matin d’être entièrement repeinte de lait caillé d’une manière digne de l’exorciste (oui le film !), c’est sorti par tous les trous la bouche le nez le tout en jet, que du bonheur. Autant dire que j’avais bien l’air con je ne savais même pas par ou m’essuyer en premier vu que j’en avais partout, le petit et le canapé aussi. Après une semaine de médicaments, repos et de nombreuses visites chez le docteur, on en voit enfin le bout, plus de vomissements et de diarrhée. Bon par contre le côté moins fun c’est que comme on a dû changer de lait pour un lait sans lactose adapté en cas de diarrhée (diargal de Gallia) lors de la reprise de son lait habituel, les reflux du Mini-Sumo sont revenus en fanfare donc c’est reparti pour des grosses crises de pleurs, un bébé qui dort peu, est grognon et ne veut que les bras j’ai l’impression d’être revenue à l’époque de ses un mois et demi 🙁 Je croise les doigts pour que l’inexium et le gaviscon le soulage vite et que tout rentre dans l’ordre et pis c’est bientôt le début de la diversification !

Pour finir la leçon du jour c’est que moi et mon caractère explosif allons devoir dans certaines situations, hé oui le matin ou la fameuse gastro s’est manifestée et que j’ai appelé la crèche pour prévenir de l’absence de Mini-Sumo, la directrice m’a informée qu’il vomissait de temps en temps par le nez depuis deux jours et qu’on ne nous avait pas informé car on leur avait expliqué qu’il avait des reflux. Alors certes il a effectivement des reflux mais jamais par le nez et quand je demande si tout va bien et s’il mange bien qu’on ne me dise pas que oui tout va bien alors que ce n’est pas le cas, ça n’aurait pas bloqué la maladie mais ça m’aurait permise de me dire que quelque chose n’allait pas et de me sentir moins con le jour J… Après avoir eu une envie de péter un câble, je pense me contenter lundi matin de bien leur expliquer que ce sont des reflux par la bouche et très léger et que comme c’est une relation de confiance qui s’installe entre nous, j’attends de leur part qu’ils me signalent le moindre changement même si ça leur paraît anodin. Je vais essayer de mettre de l’eau dans mon vin parce qu’effectivement à part m’attirer les foudres de la directrice dès les premières semaines et comme je ne leur avais pas préciser qu’il ne vomissait pas par le nez et que ça arrive à d’autres bébés, elles ne pouvaient pas le savoir.

A toi, qu’elle est ton expérience de la crèche ?